BLOG

S’intéresser à la nutrition seulement la veille de l’épreuve, ou après pour récupérer c’est rater l’essentiel. Une stratégie nutritive se met en place sur long terme, et s’applique tous les jours : un estomac de compétition ça se mérite !

Chaque cycle d’entrainement à son objectif : augmenter l’endurance, la vitesse, la force, la technique, ou bien même l’efficacité. De la même manière, une stratégie nutritive s’articule autour de certains buts précis.

Pour un estomac de champion

Ces objectifs peuvent être variés : perdre ou gagner du poids, perdre de la graisse ou augmenter la masse musculaire ou tout simplement être en meilleure santé. Pour atteindre ces objectifs, certains nutritionnistes préconisent une périodisation de votre stratégie nutritive, toute comme votre planning d’entrainement est périodisé.

En effet, la nutrition peut être vue comme une fonction dépendant de vos dépenses énergétiques et objectifs physiques associé à chaque phase de votre cycle d’entrainement.

Voici quelques conseils pour vous alimenter de manière efficace :

  • Un estomac, ça s’échauffe : Cela signifie trouver les plats et boissons que vous tolérez bien lors de vos entraînements. Plus vos entraînements sont intenses, plus la digestion sera difficile : la circulation sanguine est concentrée à alimenter les muscles et se détourne de l’estomac. Ainsi, au fur et à mesure que votre expérience et l’intensité de vos sessions augmente, il se peut que ce qui marchait pour vous au début devienne inadapté. La nutrition doit s’adapter. La facilité à digérer un produit de nutrition sportive est un critère déterminant, c’est pourquoi il existe désormais de nombreux produits sans gluten afin de réduire les risques de rejet par le coureur : des boissons énergétiques par exemple et même des gels.
  • Faites des tests : un doute sur la meilleur stratégie à adopter lors de votre prochaine course ? Tester en conditions presque réelles lors d’un entrainement, cela reste la meilleure manière pour voir ce qui marche et ce que votre corps rejette. Des séances d’entrainement aussi intenses que votre course vous permettront ainsi de savoir ce que votre estomac tolère et ce qu'il rejette.
  • Attention aux excès : courir le ventre plein n’est pas chose aisée. En outre, il y a un intérêt à s'entertainer à jeun que nous explorons dans cet article. En consommant peu ou pas de glucide avant vos entraînements, votre métabolisme devient progressivement plus efficace.
  • Le diable est dans les détails : Votre stratégie nutritive et d’hydratation doit constamment évoluer en fonction du contexte. Même un changement de condition léger n’est pas sans conséquences.
  • Préparez vous : Afin de ne pas faire d’écart par rapport à votre plan nutritif, le plus sur reste de s’assurer que tout est prêt et disponible pour le jour J. Le vous de demain vous remerciera.
  • La nature fait bien les choses : Les fruits et les légumes contiennent de très nombreux nutriments qui vous aideront à être plus performant, récupérer plus vite ou vous tout simplement être plus en forme. Une consommation conséquente et diversifiée de fruits et légumes constitue la base d'une nutrition équilibrée.
estomac En conseil bonus, pour les estomacs les plus capricieux, il reste toujours les fruits tels que la banane, facile à digérer, pleine d'énergie et bien rarement rejetée. Si vous voulez aller plus loins dans votre compréhension de la nutrition sportive, on vous invite à lire cet article qui explique les mécanismes physiologiques relatifs à la nutrition sportive sur un effort long ou celui-ci qui vous permettra d'utiliser au mieux les produits de nutrition sportive. Pour un exemple concret, il suffit d'écouter notre ambassadeur Elric ; le tout bien sûr sans oublier de s'hydrater convenablement. Avec ces informations, vous serez parés pour un effort de longue durée quelque soit sa nature, il ne vous restera plus qu'à récupérer et sur ce point la nutrition peut aussi vous aider. Bonne lecture, bon appétit et surtout bonne perf !